lundi 22 janvier 2018

Alerte vin chouchou, Domaine de l'Île Margaux 2014

Nous en avions parlé en décembre dernier, c’est le retour en grâce des Bordeaux. On trouve en effet de plus en plus de crus bordelais de qualité vendus à des prix raisonnables et les critiques leur font à nouveau une belle place. Le vin chouchou de décembre dernier était un Blaye Côtes de Bordeaux, ce mois-ci c’est un Bordeaux Supérieur, le Domaine de l'Île Margaux 2014.

Attention, son nom n’a rien à voir avec la célèbre appellation Margaux ou avec le très prestigieux Château Margaux. L’Île Margaux est une toute petite île située au milieu de la Gironde, proche de la rive mais on ne peut néanmoins y accéder que par bateau. Son terroir et son micro-climat, influencé par les marées qui remontent l’estuaire du fleuve, la rendent différentes des grandes appellations du Médoc, pourtant physiquement très proches. Tant mieux pour nous car les vins de l’appellation Margaux se vendent entre 33$ et 1158$ (Château Margaux) la bouteille, alors que la cuvée de l’île ne coûte que 21.75$.

Pour ce prix, on a un Bordeaux classique et fort bien fait. C’est un assemblage des cinq cépages bordelais, cabernet sauvignon, merlot, cabernet franc, malbec et petit verdot. Le millésime 2014 a été recommandé par Jean Aubry dans le Devoir, Patrick Désy dans le Journal de Montréal et Marc André Gagnon de Vin Québec. Les trois critiques soulignent le beau fruité et les tanins, à la fois fins et fermes, ce qui en fait un très bon compagnon des viandes rouges grillées ou rôties.

Ce vin est toujours bien distribué à la SAQ, qui est d’ailleurs le plus gros client du vignoble, et tous ses millésimes récents ont été louangés par des critiques. Il est donc facile à trouver et on peut le qualifier de valeur sûre.

À la bonne vôtre !

Alain P.

Fiche du Domaine de l'Île Margaux sur HippoVino (Hipponote 3* $$$ SAQ : 21.75$) avec liens vers critiques, producteur, agence et site de la SAQ.

Vins chouchous précédents : un champagne, un rouge et un blanc.

Cliquer ici pour voir toutes nos alertes vins chouchous (dont le millésime actuellement disponible est recommandé par 3 critiques ou plus).



mardi 16 janvier 2018

Meilleurs vins pour les rabais SAQ de janvier 2018 «J’adore le ski de chalet»

La circulaire habituelle du début d’année à la SAQ contient plusieurs produits où la promotion se limite aux points bonus Inspire mais aussi quelques véritables rabais pour les chasseurs d’aubaines. Voici notre sélection des meilleurs vins rouges pour en profiter, classés par prix croissant.


Rapsani Tsantali (Hipponote 2.5* $ SAQ 11.80$ en rabais à 10.40$) Pas cher du tout, ce rouge produit avec des cépages grecs traditionnels, xinomavro, krassoto et stavroto, est original mais pas trop corsé, avec un côté rustique, parfait pour accompagner des grillades de porc ou de poulet.

La Vieille Ferme (Hipponote 2.5* $ SAQ 13.00$ en rabais à 12.00$) Ce vin rouge de l’appellation Ventoux, produit par la famille Perrin, est un modèle de constance. Un assemblage de grenache, syrah, mourvèdre et cinsault qui se distingue pas sa souplesse, son beau fruité et son équilibre. Très polyvalent et rapport qualité/prix remarquable.

Aranleon Blés Crianza (Hipponote 3* $ SAQ 14.40$ en rabais à 12.95$) Un vin rouge bio bien fait, équilibré, avec un taux d’alcool raisonnable et pas trop corsé. Il peut se servir à l’apéro mais c’est surtout un bon compagnon pour la plupart des plats de viande.

Broquel Malbec Trapiche (Hipponote 3* $$ SAQ 15.60$ en rabais à 14.00$) Un malbec argentin bien fruité avec une très belle texture en bouche et une finale boisée aux notes chocolatées. Pour les viandes rouges ou les côtes levées.

Domaine Houchart Côtes de Provence Rouge (Hipponote 3* $$ SAQ 15.45$ en rabais à 14.30$) Un bon rouge provençal au style méditerranéen bien marqué avec du beau fruit, des notes d’épices et de garrigue. Un très bon compagnon pour les plats d’agneau !

Paso A Paso Tempranillo (Hipponote 2.5* $$ SAQ 15.80$ en rabais à 14.80$) Un vin bio espagnol de la región de la Manche, corsé, aux saveurs de fruits assez riches et avec du boisé mais qui reste quand même équilibré. Il fait la paire avec un magret de canard.

Juan Gil Monastrell Silver Label (Hipponote 3* $$$ SAQ 22.00$ en rabais à 20.50$) Pour les amateurs de rouges costauds et puissants, cet espagnol de l’appellation Jumilla signé par Juan Gil fera un tabac. Fruité très mûr, notes d’épices et de torréfaction, boisé présent, 15% d’alcool, on ne fait pas dans la dentelle mais c’est bien réussi. Bien aérer et servir avec des viandes rouges braisées. Peut aussi se garder en cave 4 ou 5 ans pour s’assagir un 
peu.

Cloudline Pinot Noir Willamette Valley (Hipponote 3* $$$ SAQ 23.20$ en rabais à 21.45$) Ce pinot noir produit en Oregon par la célèbre famille bourguignonne Drouhin a tout pour plaire. Un très beau rouge souple, aux arômes et saveurs de fruits rouges, avec une délicate touche d’un boisé très fin. La finale est agréable et le tout est assez frais pour donner un vin avec beaucoup de polyvalence à table.

Château Lamartine Cuvée Particulière (Hipponote 3.5* $$$ SAQ 22.45$ en rabais à 21.45$) Un rouge de Cahors fait de malbec et de tannat, costaud et boisé dans un millésime 2014 plus typé nouveau monde. Il est encore jeune mais avec une belle structure qui promet une bonne tenue en cave. Il sera très bon avec un cassoulet au confit de canard.

Et pour les amateurs de produits originaux, voici un OVNI du Québec, produit à partir de la fermentation de l’eau d’érable.

Domaine Labranche Pétillant d'érable (Hipponote 2* $$ SAQ 19.95$ en rabais à 14.70$ pour 375 ml) Ce vin provenant de la sève d’érable est assurément différent d’un mousseux classique, mais c’est original, pas trop sucré, avec des notes de sirop d’érable et de boisé. Les bulles rafraîchissent le tout et c’est pas mal du tout pour accompagner un brunch.

À la bonne vôtre !

Alain P.

Cliquez sur les noms des vins pour accéder aux fiches détaillées avec les infos de base et les liens vers critiques, producteur, fiche technique, agence et SAQ.


mercredi 10 janvier 2018

48 comptes Twitter vins recommandés par HippoVino Hebdo en 2017

Chaque semaine, HippoVino Hebdo vous recommande un compte Twitter qui parle de vin et particulièrement intéressant à suivre. Voici notre compilation des meilleurs crus de 2017.

@laconseillante : le compte de ce légendaire cru de Pomerol est à suivre absolument si vous vous intéressez aux grands vins de Bordeaux.

@VinsIGPMed : le compte Twitter des appellations IGP de la région Méditerranée est très vivant et publie plein d’informations intéressantes sur le monde du vin.

@LaurentGotti : il est journaliste et dégustateur en Bourgogne ainsi que blogueur sur All About Burgundy. Il a une très belle plume et publie des informations intéressantes et toujours bien documentées.

@letirebouchon : Mario Griffin est l’auteur du premier guide des vins vendus au Nouveau-Brunswick et chroniqueur vin au journal l’Acadie Nouvelle et à la radio. Il partage ses coups de cœur et les nouvelles du monde du vin.

@alaindeloire : le compte Twitter d’un professeur de viticulture qui partage ses découvertes et plein d’informations intéressantes sur le vin.

@GroupeSopexa : Sopexa est une agence de marketing et relations publiques spécialisée dans le vin et le secteur alimentaire et son compte Twitter est plein d’informations à la fine pointe des tendances du secteur.

@grappuscule : un compte Twitter qui diffuse tout plein d’informations sur le monde du vin, en particulier sur les caves coopératives ainsi que sur l’implication des femmes en viticulture.

@BCoureur : le compte Twitter du bistro Coureur des Bois à Beloeil, qui parle beaucoup de vin et le fait très bien. Il faut dire qu’ils ont une cave exceptionnelle.

@Mailys_Ray: Maïlys Ray est consultante en communication digitale et blogueuse pour le secteur du vin et de la gastronomie. Elle parle aussi beaucoup de la Corse et son compte Twitter a été remarquablement actif pour le mouvement #WomenDoWine. Bravo et suivez-la !

@AOCSaintChinian : le compte Twitter de cette appellation du Languedoc nous parle de l’actualité des vins et vignerons de la région et comme on y est très dynamique, il y a beaucoup à dire !

@RVignerons : un compte Twitter très dynamique d’une équipe spécialisée en événements et communication digitale et autour du vin.

@veroselles : elle est journaliste en Bourgogne et traque les informations sur le vin, l’agriculture, l’alimentation et l’environnement. Un fil Twitter toujours intéressant à suivre.

@vinsdeloire : c’est le compte Twitter à suivre si vous vous intéressez aux vins de la vallée de la Loire !

@VinsAOPFaugeres : le compte Twitter à suivre pour être informé de l’actualité des vins de l’appellation AOC Faugères, dans le Languedoc.

@vinsdechablis : le compte officiel de l’interprofession des vignerons de Chablis, à suivre absolument pour rester informé sur ces grands blancs bourguignons.

@JEBO38 : Jean Bourjade est Délégué Général de l'interprofession des vins du Beaujolais et c’est le compte à suivre pour les nouvelles de ce très beau vignoble.

@letastingroom : si comme nous vous aimez les vins de la Loire, il faut absolument suivre le compte de Cathy Henton qui tweete surtout en anglais mais retweete beaucoup en français.

@BonBecBoheme : elle est journaliste et parle de gastronomie et de vin dans plusieurs publications françaises, sur son blogue et aussi sur Twitter.

@VinParleur : un compte et un blogue très intéressants à suivre pour qui s’intéresse au monde du vin.

@AdLencquesaing : Angélique de Lencquesaing est fondatrice du site de vente de vins aux enchères iDealwine avec deux autres associés et son fil Twitter est toujours très vivant et plein d’informations intéressantes.

@wine_evening : le compte Twitter qui publie les nouvelles du soir, mais comme c’est à l’heure européenne, c’est en milieu de journée ici.

@pa_souliere : Pier-Alexis Soulière a gagné la semaine dernière le concours de meilleur sommelier du Québec. Il a seulement 29 ans, est déjà Master Sommelier et travaille au prestigieux restaurant Manresa à Los Gatos en Californie. Bravo Pier-Alexis !

@Tastevino_ : un créateur culinaire pour le vin, c’est tout un programme et un fil Twitter pour découvrir des recettes originales et des accords mets-vin ébouriffants.

@VINEXPO : le fil twitter de ce grand salon international est l’occasion de découvrir plein d’informations intéressantes sur le monde du vin.

@LuberonVins : Pour rester au courant des actualités de cette très belle appellation de la vallée du Rhône, c’est le compte à suivre absolument !

@JMiquelWine : Il tweete surtout en anglais mais le blogueur de Social Vignerons est un incontournable pour quiconque s’intéresse au vin !



@WineEXPLORERS : Ils aiment l’aventure et surtout la découverte de nouveaux pays producteurs de vin. Le compte à suivre pour sortir des sentiers battus de la viticulture.

@yolandecoent: Elle est sommelière, journaliste et son compte Twitter parle souvent ainsi que très bien des vins de Bourgogne.

@HISTOIRE_DU_VIN : c'est le compte Twitter du Centre d'Histoire de la Vigne et du Vin, un organisme de recherche totalement dédié à la vigne et au vin.

@ArtusVinis : ce compte d’une firme de design/marketing pour les producteurs de vins et de bières est actif, informatif et très drôle.

@TerraVitis : le compte Twitter d’un organisme qui prône une viticulture durable et partage plein de nouvelles intéressantes sur le monde du vin.

@CasanovaAghione : le compte Twitter d’une cave coopérative corse, très dynamique dans son marketing et ses communications.

@MasDaumasGassac : le compte Twitter de ce grand cru du Languedoc est très bien mené et toujours intéressant à suivre. 

@Mat_Doumenge : Mathieu Doumenge est rédacteur en chef adjoint du Magazine Terre de Vins, il parle vin, gastronomie, journalisme et c’est passionnant à suivre !

@braucol46 : Benoit Foujols se décrit comme un amateur passionné de vin et il partage ses dégustations et coups de coeur. De très bons choix à tous les prix.

@anaismaury : Anaïs Maury est une spécialiste des communications pour Sopexa et son fil Twitter est dynamique et passionnant à suivre si vous vous intéressez au vin, à l’alimentaire et à l’innovation.

@WineMots :ce compte tweete et retweete en français, anglais et espagnol, c’est informatif et agréable à suivre.

@Oenoficus : un oenologue qui diffuse plein d’informations utiles sur le vin et n’hésite pas à mettre son grain de sel quand certains articles dérapent, un peu ou beaucoup.!

@creactions : Mireille Ruinart a un nom qui évoque le Champagne, mais son fil Twitter parle avec brio de tous les sujets qui touchent le vin.

@KAREN_L_J : le fil Twitter de Karen Le Jolif regorge d’informations intéressantes sur le monde du vin, à suivre sans faute !

@Cath_Leparm : Catherine Leparmentier est passionnée de Bordeaux et d’œnotourisme et son fil Twitter est vivant et un must à suivre !

@sophieclaeys1 : Sophie Claeys est journaliste et champenoise, son fil Twitter est super intéressant pour en savoir plus sur les vins de sa région.

@vinsbeaujolais : c’est le compte Twitter officiel des vins du Beaujolais et c’est à lire toute l’année pour suivre l’actualité de toutes les belles cuvées de gamay, des crus jusqu’aux Beaujos Nouveaux !

@NotteChristine : pour les nouvelles du monde scientifique de la viticulture et de l’œnologie, il faut absolument suivre ce compte qui porte la signature de l’institut AgroSup de Dijon

@MariionGonzalez : Marion Gonzalez tweete depuis La Rochelle et publie un beau tour d’horizon des nouvelles du vin et du tourisme en français et en anglais.

@lawinetech: ce regroupement français de startups du vin tweete sur ses membres mais aussi sur l’actualité du vin et c’est très intéressant à suivre !

@michellebwine : Sommelière, journaliste, enseignante WSET, animatrice et auteure d’un livre très original, Michelle Bouffard a un CV de spécialiste du vin long et impressionnant. Par contre son fil Twitter est simple, vivant et fort plaisant à suivre.

@LouisBouillotOf : la marque de crémants de Bourgogne Louis Bouillot produit des bonnes bouteilles depuis 1877 et a une présence Twitter intéressante à suivre depuis 2015.

Il y a bien d’autres comptes Twitter à suivre si vous vous intéressez au vin, on vous en avait d’ailleurs recommandé dans ces quelques billets :


Pour découvrir nos prochaines recommandations, abonnez-vous à HippoVino Hebdo, c’est gratuit et plein d’autres informations sur le monde du vin !

À la bonne vôtre !

HippoVino

<< Article précédent –  Pourquoi boire du rosé en janvier?


dimanche 7 janvier 2018

Pourquoi boire du rosé en janvier?

Les bonnes raisons ne manquent pas. Tout d’abord, on boit du rosé parce qu’on aime ça. Ensuite, pour se réchauffer quand il fait froid, il suffit de boire comme en été… Enfin, que ce soit pour l’apéro ou pour accompagner certains plats, rien de tel qu’un bon rosé !

Justement, on vient d’essayer Esprit Gassier, un très bon Côtes de Provence produit par le Château Gassier dans un vignoble situé au pied de la fameuse montagne Sainte Victoire, qui a inspiré le peintre Paul Cézanne. Elle inspire aussi le vigneron Georges Gassier (aucun lien familial avec Michel Gassier qui officie au Château de Nages, près de Nîmes), qui nous livre un beau rosé au style très provençal, frais et élégant, avec la teinte saumon pâle typique de l’appellation.

C’est un assemblage de grenache, cinsault, syrah et rolle. Cela donne un vin bien sec mais avec de belles notes fruitées de pêches et d’agrumes, ce qui rend ce rosé extrêmement polyvalent. Il peut se boire avec les crevettes, les poissons, la cuisine asiatique, salades, quiches et plats végétariens, bref avec tout plein de choses qu’on a envie de consommer en toute saison.

Pour moins de 20$, c’est un super rapport qualité/prix ! Il ne manque que le paysage pour se sentir en Provence. Si votre budget ne vous permet pas de sauter dans un avion, faites comme nous et rabattez-vous sur ce très beau vidéo produit par le Château Gassier.


À la bonne vôtre !

Alain P.

Fiche du rosé de Provence Esprit Gassier sur HippoVino (Hipponote 3* $$ SAQ : 19.95$) avec liens vers critiques, fiche technique, agence et SAQ.


vendredi 5 janvier 2018

Rétrospective 2017 : 15 histoires drôles ou étonnantes du monde du vin et des boissons

Ces nouvelles nous ont fait sourire ou étonnés dans les 12 derniers mois. On y revient.

http://bit.ly/2pqZeQW
Le célèbre acteur Johnny Depp a fait les manchettes pour ses dépenses de vin : 30 000$ par mois ! Son enthousiasme pour les Château Petrus, Cheval Blanc et Domaine de la Romanée-Conti demande de très gros revenus…

La reine Elizabeth II produit son propre vin effervescent. Sa majesté aime le Champagne, mais elle a néanmoins choisi de planter des vignes dans son domaine de Windsor Great Park pour y produire un vin mousseux anglais.

Plonger pour visiter un chai sous-marin en Croatie. C’est une forme d’œnotourisme très originale et plutôt sportive, qui vous permet d’admirer des amphores immergées dans la mer Adriatique.

Si vous pensiez que James Bond ne boit que des cuvées ultra-chères et ultra-snobs, détrompez-vous, le roi des espions a bu toutes sortes de choses, même du Liebfraumilch !

Tahiti évoque surtout les vacances au soleil, mais le fameux archipel paradisiaque abrite aussi un vignoble sur l’atoll de Rangiroa. Son vin porte le joli nom de Blanc de Corail.

Si pour vous chardonnay était synonyme de Bourgogne, sachez qu’Hubert de Boüard, propriétaire du grand cru classé Angélus, en produit maintenant dans le bordelais, avec l’appellation IGP Vins de Pays de l’Atlantique.

Comment recruter du personnel? Un bar à vin britannique a eu du succès en promettant une paie médiocre, des heures épouvantables et des conditions de travail difficiles ! L’humour anglais.

Des vendanges qui ne manquent pas de piquant ! En Alsace, les abeilles manquent de fleurs à butiner et s’attaquent aux raisins de vendanges tardives. On compte plusieurs abeilles par grappe et les vignerons doivent travailler avec un équipement d’apiculteur.

Une bouteille de vin à 350 000$ ! Le record des ventes aux enchères pour une bouteille de vin de 750 ml vient d’être fracassé dans une vente de charité tenue en novembre à la Nouvelle Orléans, par une cuvée spéciale de Californie produite par le winemaker des stars hollywoodienne, Jesse Katz.

Un bar à vin toulousain a trouvé la recette pour faire parler de lui en offrant une très très vieille bouteille de vin : du Madère datant de 1675, disponible pour la bagatelle de 7000 euros le verre ou 45 000 euros la bouteille. Si Johnny Depp passe par là, il ne pourra pas résister…

Parlant de vieux vins, des archéologues ont découvert la preuve qu’on en produisait en Géorgie il y a 8000 ans ! En analysant des cruches de terre cuite provenant d’un site au sud de Tbilissi, les chercheurs ont trouvé des traces des acides tartrique, malique, succinique et citrique, une composition caractéristique du vin.

Fuck Him ! C’est le nom provocateur choisi par un vigneron australien pour sa dernière cuvée de chardonnay afin d’exprimer haut et fort son opposition au président Trump et promouvoir la diversité.

En France IKEA vend du vin ! Vintersaga, c’est le nom de la boisson de Noël suédoise à base de vin et aromatisée aux épices que le géant du meuble vend à ses clients français pour 3 euros la bouteille. Les cépages ne sont pas précisés mais cela titre 12% d’alcool.

Quand les raisins de Champagne se font vodka. La vodka Cobalte est produite en distillant des marcs de Champagne. Cela donne un spiritueux haut de gamme qui se vend dans les bars à cocktails tendances.

Le Champagne Nicolas Feuillatte traverse l’Atlantique à la voile. La dernière livraison de champagne Nicolas Feuillatte pour la SAQ est arrivée dans les cales de la goélette Avontuur, qui a traversé l’océan de la Rochelle jusqu’au port de Montréal.


Pour découvrir les nouvelles équivalentes de 2018, abonnez-vous à HippoVino Hebdo, c’est gratuit !

À la bonne vôtre !

HippoVino

<< Article précédent  –  On vous souhaite un grand cru pour 2018 !

>> Article suivant –  Pourquoi boire du rosé en janvier?

mardi 2 janvier 2018

On vous souhaite un grand cru pour 2018 !

Bonne et heureuse année 2018 à tous ceux qui nous lisent, santé, bonheur, réussite et surtout plein de beaux moments et tout autant de bonnes bouteilles pour en profiter !

À tous nos amis vignerons, nous souhaitons un climat plus favorable qu’en 2017, du point de vue météorologique et économique, des vignes fortes, des beaux raisins et un superbe millésime !


Merci encore d’être toujours de plus en plus nombreux à nous lire sur ce blogue, à fréquenter le site web HippoVino pour vous renseigner sur les vins, à vous abonner à HippoVino Hebdo et à échanger avec nous sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook. Grâce à vous, le projet HippoVino va continuer à se développer en 2018. En plus de nos publications régulières sur le blogue et HippoVino Hebdo, on ajoute chaque semaine de nouvelles fiches de vin, de nouveaux liens de références vers les critiques, les producteurs et les agences. On enrichit aussi le contenu sur HippoVinoPedia, notre mini-encyclopédie vigneronne.

D’autres fonctionnalités sont aussi en développement sur le site HippoVino et nous travaillons également sur des projets de partenariat que nous espérons bien réaliser cette année. Bref, on vise à ce que 2018 soit un grand millésime pour nous, mais surtout pour vous chers amis lecteurs.

Encore une fois, bonne année et à la bonne vôtre !

vendredi 29 décembre 2017

Du bon pinot noir pour accompagner les restes de dinde !

Après Noël, on finit les restes de dinde et, pour rester dans l’esprit des fêtes, on les accompagne avec un très bon pinot noir, comme ce Cloudline de Willamette Valley en Oregon !

http://bit.ly/2Cid7YF
La maison Cloudline Cellars appartient à la firme de New-York Dreyfus, Ashby & Co, spécialisée dans la distribution de vins fins et de spiritueux depuis 1946. En 2002, ils ont lancé Cloudline Cellars en collaboration avec la maison Drouhin, les célèbres producteurs et négociants de Bourgogne. La famille Drouhin était déjà présente en Oregon dans la région de Dundee Hills depuis les années 1980. Elle a étendu son vignoble américain en 2014, avec l’achat des 112 hectares de Roserock Vineyard. La plupart des vins produits par Drouhin en Oregon sont des cuvées haut de gamme. La gamme Cloudline est au contraire vendue à des prix accessibles et produit des vins à consommer jeunes.

Leur Pinot Noir est produit uniquement avec ce cépage* et en majorité avec des raisins achetés d’autres producteurs. Depuis 2014, 25% provient du vignoble Roserock Vineyard. La vinification est assurée par Véronique Drouhin, qui s’assure de garder un style élégant, plus proche du Bourgogne que des stéréotypes nouveau monde.

Le Cloudline Pinot Noir 2016 actuellement disponible à la SAQ est un très beau rouge souple, aux arômes et saveurs de fruits rouges, avec une délicate touche d’un boisé très fin. La finale est agréable et le tout est assez frais pour donner un vin avec beaucoup de polyvalence à table. Très bon à l’apéro et avec les viandes blanches (comme la dinde par exemple), il pourra aussi être associé aux charcuteries, aux viandes rouges pas trop relevées et même aux poissons. Un pinot de cette qualité à 23.20$, chapeau !

À la bonne vôtre !

Alain P.

Cliquer sur le nom du vin pour accéder à sa fiche détaillée sur HippoVino avec liens vers critiques, producteur, agence et site de la SAQ.

* Rappelons que les vins américains d’un cépage donné doivent contenir 80% de celui-ci, mais peuvent donc inclure d’autres cépages. C’est d’ailleurs souvent le cas pour les pinots noirs d’entrée de gamme.

<< Article précédent  –  Célébrer comme un canadien, avec du vin !